HELLO AUTOMNE – CUISINER

Cela faisait un petit moment que je n’avais pas eu le temps de cuisiner. L’automne est définitivement ma saison préférée sur tous les aspects, y compris niveau cuisine : les combinaisons avec les aliments d’hiver sont infinies et peuvent être super délicieuses ! Le potimarron et la courge sont les stars de ces saisons.

Depuis que mon désir de revenir aux choses essentielles s’est fait sentir, je souhaite réaliser le plus de choses par moi-même. Et cuisiner des pâtes maison arrive au sommet de ma top liste. J’ai découvert, qu’outre le fait que c’est délicieux, c’est une activité qui me détend beaucoup. Prendre soin de soi passe aussi par la cuisine. Pour continuer cette série, ce week-end, avec le Dude, nous avons pris le temps de cuisiner à 4 mains. En plus d’être un moment riche à deux, ça lui permet aussi d’apprendre à cuisiner occasion ☺ C’est plutôt plaisant de cuisiner ensemble, un instant privilégié qui manque à nos quotidiens métro-boulot-dodo.

Nous nous sommes donc mis aux fourneaux pour préparer une pâte à raviolis maison et une farce à la courge.

Pour 4 personnes :

Pour la pâte (ravioli, lasagne ou spaghettis)
300g de farine
3 oeufs
1 grosse pincée de sel
5 cl d’eau

Pour la farce

100 g de courge, butternut bio.
40g de ricotta

40g de parmesan

Sel – poivre

Je prépare la farce en premier et la mets de côté ensuite : faire cuire la courge à la vapeur ou dans de l’eau bouillante (ajouter un peu de bouillon e votre choix). Une fois cuite, écraser la courge à la fourchette, ajouter la ricotta, saler, poivrer selon votre goût. Moins la farce sera liquide plus ce sera simple à façonner et cela aide à maintenir le ravioli ferme lors de la cuisson.

Pour les pâtes c’est super simple ! Dans un saladier, mettre la farine, faire un puits et y casser les œufs, le sel. Mélanger à l’aide d’une cuillère de l’intérieur vers l’extérieur jusqu’à ce que la farine soit bien mêlée aux œufs puis terminer à la main. Pétrir la pâte jusqu’à l’obtention d’une pâte bien souple et homogène. Il faut une bonne dizaine de minutes, cette étape est essentielle pour activer le gluten. Si la pâte est trop collante, ajoutez un peu de farine. (Si vous utilisez un laminoir, il est nécessaire que la pâte soit bien ferme et qu’elle ne colle pas, sinon elle risque de se trouer et d’être inexploitable). Si elle est trop sèche ajouter un peu d’eau. Un bon mélange ne colle jamais aux doigts.

Envelopper-la dans un filme alimentaire et laisser reposer pendant minimum 30 minutes au frigo.  Cette étape permet de rendre la pâte moins élastique et elle sera plus facile à travailler.

Maintenant, on façonne la pâte :

Avec un laminoir : Prener un petit morceau de pâte (pas trop épais) et passer-le 2 à 3 fois au laminoir en repliant à chaque fois en porte-feuille. Ce que je fais, c’est que je passe la pâte une fois de chaque côté ; je réduis la position au fur et à mesure afin d’avoir une pâte la plus fine possible (important pour la cuisson).  Saupoudrez de farine si nécessaire pour empêcher que la pâte ne sèche. Déposer le rectangle de pâte sur un torchon pour qu’elle sèche légèrement. Il est important d’attendre que la pâte repose durant une dizaine de minutes avant de passer à l’étape suivante, car sinon la pâte sera trop molle pour être bien travaillée.

Au rouleau à pâtisserie : Fariner votre plan de travail et y étaler la pâte. Replier la pâte en portefeuille et l’étaler à nouveau, répéter cette opération une nouvelle fois et étaler la pâte le plus finement possible. (Si vous avez le temps, vous pouvez laisser reposer votre pâte pendant 1h à température ambiante pour qu’elle soit plus facile à travailler).

Une fois la pâte bien étalée, y déposer des petites noisettes de farce à l’aide d’une petite cuillère. Recouvrir d’un autre morceau de pâte, bien emprisonner la farce à l’aide de vos doigts et découpez les raviolis à l’aide d’un emporte-pièce. Le mien vient de chez Betty Bossi, ici.

Les raviolis peuvent très bien être préparées la veille et conservées au réfrigérateur. Il suffit juste de les cuire au dernier moment!

Si vous ne voulez pas vous compliqué, vous pouvez acheter de la pâte à raviolis déjà faite. J’ai vu qu’à la coop ils en vendaient, ici.

Pour la cuisson : une grande casserole avec une eau salée chaude, mais pas à ébullition pour éviter de casser les raviolis. Une fois cuit (selon vos goûts, env. 5 min ou plus) le ravioli remonte = il est cuit.

S’il vous reste de la farce, n’hésitez pas à  y rajouter un peu de crème fraîche pour en faire une délicieuse sauce pour accompagné vos raviolis. J’aime aussi faire sauté dans un filet d’huile d’olive quelques petits champignons, pour apporter un peu de caractère au plat. Servez en les saupoudrant de parmesan et y ajouter un trait de crème, dégustez et régalez-vous !

Bon appétit 

PS : Je ne vais pas vous le cacher, faire ses propres raviolis, demande du temps, beaucoup de temps. J’ai mis environ 45 min pour faire mes 40 pièces, mais au final, cela en vaut grandement la peine. Le point important étant aussi l’épaisseur de la pâte, aussi fine que possible. Sinon c’est moins bon à la dégustation. Les raviolis seuls peuvent être utilisés pour d’autres recettes, avec un bouillon par exemple pour un plat plus léger ou en moins grande quantité pour une entrée pour Noël.

J’espère que cet article t’apporteras des idées de repas & pourquoi pas une idée d’entrée pour le repas de Noël.

N’hésite pas à le partager autour de toi !

____________________________________

Imprimer
37

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *